Eh bien, nous avons eu une grosse surprise alors que nous rentrions en Moselle pour fêter Noël en famille: nous souhaitions passer par le chantier pour voir l'état des fondations suite au gel du week-end précédent: mais en arrivant sur le chantier, les fondations n'étaient plus visible, et pour cause! Une première ligne d'agglo avaient été posés sur les fondations!

Comme dit précédemment, Pascal Woehrel nous a rassuré sur la capacité du béton à tenir par grand froid grâce à un additif spécifique. De plus il n'avait pas pu nous prévenir étant en congés quelques jours avant Noël, qu'il avait donné l'autorisation aux maçons de poursuivre leur travail (il nous a téléphoné par contre le lendemain de son retour de congés pour faire un point), d'où notre panique temporaire (eh oui, faut parfois pas trop se prendre la tête; nous avions peur que les maçons aient pris de l'avance sans prévenir personne, mais ce n'était pas le cas...).

Notre crainte quant aux problèmes de terrassement s'étaient avéré fondées: le mur nord était à moitié enseveli sous la terre, qui était tombée: ceci peut créer des problèmes de trois manières différentes:

  • Premièrement, la terre qui tombe peut "pousser" la rangée d'agglos, poussant par ainsi le mur (un mur courbe, c'est jamais génial).
  • Secondo, la terre qui passe par dessus les agglo peut créer des micro-fissures dans le mortier: les agglos n'étant pas super propres, il peut donc y avoir des fissures dans le mortier, et cela peut donc favoriser les infiltrations d'eau.
  • Tertio, la terre déjà collée à la rangée de briques va créer des problèmes pour l'application du goudron étanche (il faut l'enduire sur l'extérieur des agglos, et le peut d'espace disponible ne va pas aider le maçon à faire correctement son travail): combiné au second point, cela peut mener a des problèmes d'humidité non négligeable dans la cave

BEGI 67 pris quand même le temps de nous rassurer sur ces points et il est vrai (je n'ai pas encore éditer les dernières vidéos prises le 30 décembre, qui feront l'objet d'un nouveau billet) que lors de notre dernière visite, le mur nord avait été refait (on voit d'ailleurs les ouvriers démonter les agglos dans cette vidéo) et était rectiligne.

En ce qui concerne le peu d'espacement entre le mur nord et la terre, le conducteur de chantier nous indiquait qu'on ne devait pas s'inquiéter, le trou serait agrandit pour pouvoir placer correctement l'étanchéité, et qu'il nous appellerait pour qu'on pose le delta MS (mon père insistait pour rajouter cette seconde couche d'étanchéité, ayant eu ce genre de problèmes sur sa maison à lui).

Pour le moment tout se passe donc pour le mieux, malgré quelques moment de panique du à notre méconnaissance du BTP.