C'est pour ainsi dire la première fois que je voyais un début de démarrage de maison, et que je pouvais le suivre en live. Il n'y a pas à dire, la capacité de terrassement d'une pelleteuse est impressionnante. En un coup de pelle c'est l'équivalent d'une brouette de terre qui est sortie. Pas grand chose à redire sur le terrassement, à part que la pelleteuse a creusé un peu trop loin (2 mètres), et arrivant presque sur le terrain du voisin, suite à une mauvaise évaluation de la position de la maison.

Heureusement, le géomètre-expert était là pour placer exactement la maison. L'appareil utilisé (un genre de pointeur laser) était précis en dessous du millimètre, et voir le géomètre placer petit à petit les points de la maison et voir apparaitre la forme des fondations donnait chaud au cœur, part cette matinée hivernale. Une fois le travail du géomètre terminée, Pascal Woehrel, conducteur de chantier chez BEGI 67, vérifia encore une fois les mesures prises, pour voir si elle concordaient avec le plan. Sur ce point, j'étais rassuré: trois vérifications (au terrassement, puis le géomètre expert, puis encore une fois le conducteur de chantier) me semblaient suffisantes pour s'assurer du bon positionnement de la maison.

Au début, nous pensions que les fondations seraient coulées dans l'après-midi, mais le maçon nous indiqua par la suite qu'il le ferait le lendemain matin, aux alentours de 11h. Petit souci toutefois: les fortes températures négatives du week-end (jusqu'à -18°C la nuit) m'ont fait craindre pour la structure même des fondations. Je n'ai malheureusement pas eu le temps d'aller revoir le chantier depuis jeudi, j'y repasserai certainement jeudi prochain (oui je sais, c'est la veille de Noël) avant de rentrer chez mes parents pour faire un point sur l'état des fondations.

Toutefois, après avoir été en communication avec le conducteur de chantier, celui-ci nous a assuré que les fondations ne risquaient rien: en effet, un béton spécifique pour le grand froid avait été commandé auprès de leur fournisseur; j'ai vaguement suivi ses explications sur le fait que le béton comprenait un genre de produit chimique qui le réchauffait pour éviter qu'il gèle...

Prochaine étape, monter les murs de la cave. Le maçon nous indiquait qu'il n'avait pas le droit de travailler entre Noël et nouvel an, étant donné que BEGI est fermé, et que le conducteur de travaux n'est pas là pour vérifier son travail; il commencera donc à monter les murs la semaine du 5 janvier, et nous à indiqué qu'il en aura environ pour une semaine... j'ai en tout cas hâte de voir ce que cela donne!