Le but de cette première partie va être de stabiliser Oblivion. Bethesda Softworks ayant la mauvaise réputation de faire des jeux buggués jusqu'à la moëlle, Oblivion dans sa version originelle ne déroge pas à la règle, comme en témoigne le scandale du sort de soins traduit en "boule de feu". Pas très pratique pour comprendre ce qui se passe, n'est ce pas?

On commence donc par installer tous les patchs (les liens pour les télécharger sont en annexe de ce billet) dans l'ordre de leur numérotation, ce qui aura pour effet de passer votre jeu en version 1.2.416, ce qui est un pré-requis pour lancer la plupart des mods que nous allons utiliser.

Attention tout de même: j'ai perdu une demi-journée à comprendre pourquoi Oblivion crashait au démarrage (j'avais d'abord imputé le problème à Windows 7 64 bits... mais je me trompais lourdement): en fait, il ne faut surtout pas lancer l'exécutable d'Oblivion directement la première fois, sinon il va créer des paramètres par défaut pour la carte graphique, qui risquent d'être incompatibles avec votre carte graphique. Donc si jamais votre Oblivion se plante pendant le chargement (ou même avant), allez supprimer le fichier oblivion.ini caché dans votre dossier Mes documents/My Games/Oblivion, et lancez OblivionLauncher.exe.

Une fois que les patchs ont été installés, on continue avec le l'Oblivion Mod Manager. Adoré par certains, décriés par d'autres (qui préfèrent Wrye Bash), j'ai préféré opter pour OBMM, étant donné que j'étais plus familier avec le système de packages.

Une fois l'OBMM installé, on peut installer ensuite l'Oblivion Script Extender, qui sera à dézipper dans la racine de votre dossier Oblivion. De plus, il faudra maintenant lancer Oblivion via obse_loader.exe, qui va rajouter de nombreuses fonctions nécessaires pour certains des mods utilisés par la suite.

On peut aussi noter qu'il faudra indiquer à l'Oblivion Mod Manager d'utiliser l'Oblivion Script Extender plutôt que l'exécutable standard d'Oblivion. Pour se faire, allez dans les "Settings" de l'Oblivion Mod Manager, et dans le champ "Oblivion command line", indiquez tout simplement "obse_loader.exe".

Optimiser Oblivion pour le Dual ou Quad core

Je ne parlerai pas des modifications qui visent à désactiver des options graphiques dans les options. Ces modifications sont triviales et je laisse le lecteur jouer avec ses propres options pour trouver le meilleur compromis entre l'aspect graphique et la jouabilité.

Etant donné que le fichier est quand même assez gros, on utilisera la fonction recherche ;). L'on peut déjà modifier ces options là sans risque:

bUse Joystick=0 (Ne jouez pas a Oblivion avec un Joystick sous Windows, malheureux!)
bUseRefractionShader=0 (Seulement pour des vieilles cartes graphiques ATI. Notez que cela vous créera des artefacts visuels sur certains sorts)
bPreemptivelyUnloadCells=1 (Laissez cette option à 0 si vous disposez de plus de 1Go de RAM)
bSelectivePurgeUnusedOnFastTravel=1 Laissez cette option à 0 si vous disposez de plus de 1Go de RAM)
bBackgroundLoadLipFiles=1
bLoadBackgroundFaceGen=1
bBackgroundCellLoads=1
bLoadHelmetsInBackground=1
iBackgroundLoadLoading=1
bBackgroundPathing=1

Par défaut, Oblivion est optimisé pour les processeur mono-coeur, mais il est possible, en jouant sur le fichier oblivion.ini situé dans Mes Documents\My Games\Oblivion\oblivion.ini de répartir ses processus sur plusieurs coeurs:

bUseThreadedBlood=1
bUseThreadedMorpher=1
bUseThreadedTempEffects= 1
bUseThreadedParticleSystem=1
bUseMultiThreadedTrees=1
bUseMultiThreadedFace Gen=1
iNumHavokThreads=5
iThreads=9
iOpenMPLevel=10

Rajouter les modules, un part un

Maintenant, nous avons une bonne base pour rajouter les modules que vous pouvez télécharger dans ce billet (et dans les autres parties consacrées à Oblivion). J'ai fait un énorme travail d'élimination des collisions entre les mods, et je crois être le seul pour l'instant à avoir fait cela pour la version française; le travail est beaucoup plus long qu'une simple sélection et c'est pourquoi je ne propose qu'un seul module de chaque type, pour faire un seul package complet.

Les modules que j'ai recréés sont tous numérotés, et indiquent leur ordre d'activation (bien qu'il n'y ai officiellement aucune collision, donc vous pourriez techniquement les activer dans n'importe quel ordre). Les modules se référant à des contenus annexes possèdent un numéro de sous version, à activer si vous disposez par exemple de Shivering Isles, de DLC ou de Knights of the Nine. Notez bien que ces extensions sont complémentaires, et que par exemple, dans le cas de l'optimisations herbe, si vous avez Shivering Isles, vous devez activer les deux modules!

Patch non officiel oblivion 2.3

Le premier module à installer est le Patch Non Officiel pour Oblivion (PNOO). Créé par la PNOO DreamTeam de wiwiland, ce patch corrige toutes les bourdes de traductions, et supprime toutes les abbréviations du jeu. Il est requis pour jouer à un jeu correct. Il existe 3 extensions pour ce module, un pour Shivering Isles, un pour Knights of the Nine, et un pour les DLC de Bethesda.

Streamline 3.1

Ce module utilise intensivement les options de de l'Oblivion Script Extender, et permet une optimisation non négligeable de la mémoire du jeu. J'ai inclus dans le package une configuration par défaut qui marche bien, que vous pourrez retrouver une fois le mod installé, dans le dossier Data/Streamline/INI Files/sl.ini de votre installation d'Oblivion. Vous pourrez ensuite l'éditer avec un éditeur de texte, sachant qu'il existe aussi une possibilité de configurer Streamline depuis Oblivion en appuyant sur la combinaison de touches Ctrl Droite + Origine (Home).

Optimizations 1.1.1

Ce module remplace certains modèles du jeu par des modèles dont le niveau de détail lointain a été réduit. On constate un certain gain dans des zones chargées en objets divers (notamment les villes telles que Sheogorad), mais à savoir que le package n'est pas complet: en effet, certains modèles entraient en conflit avec le PNOO, j'ai donc préféré joué la sécurité et préféré laisser les modèles du PNOO que de risquer des instabilités avec Optimizations, un module qui à la base est pour la version anglaise du jeu.

Optimisations herbe 1.5

Ce module diminue le nombre de polygones de l'herbe de 20 à 8. On constate donc une substantielle amélioration en extérieur quand on a réglé les options pour afficher l'herbe. Le module dispose d'une extension complémentaire pour Shivering Isles si vous possédez l'extension.

Suite au prochain épisode...

Voilà, c'est tout pour ce billet. Le prochain billet parlera de modifications de gameplay, avec une version modifiée du Mart's Monster Mod (à mon avis, le meilleur mod de correction du leveling existant), et de modifications d'UI pour le PC (parce que les interfaces utilisateurs console, c'est bien... pour les consoles).