Le village

Schnersheim, donc se situe à 5km de Truchtersheim (là je suis sur que vous aimez de plus en plus la région), juste après Kleinfrankenheim (et non je ne plaisante pas, c'est vraiment le nom des patelins...).

En perpendiculaire à l'axe Schnersheim / Truchtersheim, on a l'axe qui mène d'un coté vers Strasbourg à une distance d'environ 15km (ca, normalement vous devriez connaître) avec les villages de Wiwersheim, Stutzheim-Offenheim et Oberhausbergen, tandis que l'autre axe mène vers Saverne (en passant par Willgotheim).

Vous constatez le nombre anormalement élevés de patelins qui se finissent par -heim? C'est normal on est en plein coeur de l'Alsace, et en francique-rhénan (qui se rapproche plus du patois Luxembourgeois que de l'allemand de pure souche), "Heim" signifie "maison".

Bref notre village est dans une région fort sympathique, aux terres fertiles. Et ca se remarque, car le coeur du village de Schnersheim est encore constitué de nombreux agriculteurs. Ce qui est amusant c'est que ce détail ne nous avait pas frappé les premières fois que nous avions visité le terrain. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas vraiment un désavantage pour nous, étant tous deux originaires de la campagne, et désirant justement y retourner.

A la bouffe!

L'on peut même considérer cela comme un avantage; au lieu d'acheter des fruits & légumes soit à moitié pourris, soit à peine murs (et qui prendront le temps de pourrir à la maison) au supermarché du coin, il nous suffira dorénavant de nous adresser aux fermes des villages avoisinants (notamment la ferme Vierling qui permet de commander des paniers de légumes de saison, bios, pour la modique somme de 15 euros, et euh permettez moi l'expression, mais il y a du stuff).

Le boulanger de Schnersheim, quant à lui (et on l'a aussi découvert sur le tard) semble être doué de ses mains, car il a gagné le championnat du monde de boulangerie en 1996. Ma première réaction fut: "ca existe, les championnats du monde de boulangerie?". Eh bien il semblerait que oui...

Et la culture dans tout cela?

Après si c'est plus la visite qui vous intéresse, sachez qu'il y a quelques monuments forts sympathiques dans le coin: le château du Kochersberg (enfin, ce qu'il en reste, c'est à dire une... colline), le rocher de Dabo, la ville de Saverne, et tout naturellement Strasbourg, avec (notamment) sa cathédrale. L'Alsace en général est une jolie région, et est truffée de bâtisses provenant du Moyen Age.

Si vous voulez en savoir plus sur le village en lui même je ne peux que vous conseiller d'aller fouiner sur le net, on y apprend un tas de trucs. Mais maintenant, au moins, vous savez où je vais vivre.

Un dernier point rigolo? Sachez que la rue où nous allons habiter s'appelle la rue... du houblon. Typiquement alsacien, non? (et totalement mal placé, étant donné que je n'aime pas la bière...)